Un Besoin ? Un projet ? Contactez-nous !
tél. : 01 85 45 00 08 ou contact@itnco.fr

RGPD : Quels risques pour les petites entreprises ?

Rares sont les petites et moyennes entreprises ayant entamé les démarches pour être en règle avec le règlement général sur la protection des données (RGPD) . Devant la complexité des textes, les difficultés d’applications et de contrôle, certains dirigeants estiment qu’il est urgent d’attendre . Mais, concrètement, que risque les entreprises en cas de non-conformité avec le RGPD ?

Des sanctions possibles pour TOUTES les entreprises, TPE/PME comprises

D’une manière générale, ce sont les petites entreprises qui risquent de négliger le RGPD car elles ne se sentent pas vraiment concernées. Pourtant, comme les autres, les TPE/PME disposent de données, plus ou moins sensibles, se rapportant à des personnes physiques identifiées ou identifiables (ne serait-ce que celles de leurs salariés !). Le RGPD concerne en effet les entreprises de toute taille, localisées ou non en Europe, du moment qu’elles possèdent et traitent des données personnelles relatives à un citoyen européen…

Pour toutes, le risque de sanction est bien réel : si un de vos clients, prospects ou concurrents adresse une plainte à la CNIL, cette dernière aura l’obligation d’effectuer un contrôle. Cela peut donc arriver plus vite qu’on ne le croit ! Et les sanctions liées à une exploitation illégale des données seront très sévères : les amendes prévues peuvent atteindre 4% du chiffre d’affaires annuel.

Du coup, même si dans la réalité il n’y a que très peu de chance que vous soyez contrôlés, il est préférable de se mettre en conformité le plus rapidement possible ! Car sans parler de sanction financière, une non-conformité peut tout de même vous nuire…

Retrouvez le guide pratique de la CNIL dédié au TPE/PME (PDF)